Choisir le(s consultant(s) pour vous accompagner dans vos démarches QVCT

 

 

 

La QVCT est un sujet sensible.

Vous avez décidé d’être accompagné par des experts sérieux et engagés.

Il s’agit alors de bien choisir le ou les consultants qui seront à vos côté dans ce travail. 

Nous vous proposons quelques conseils pour vous aider à clarifier vos attentes vis-à-vis des professionnels que vous rencontrerez.

 

1/ Présentation du consultant et de sa structure 

Recensez toutes les informations utiles que le consultant devra vous communiquer lors de la première prise de contact :

- diplôme ;

- cadre théorique de référence ;

- méthode d’intervention ;

- statut et expérience de la ou des personnes pressenties pour l’intervention ;

- renseignements relatifs aux moyens humains et logistiques dont il dispose.

 

Si certains éléments restent flous après sa présentation, demandez-lui des précisions.

 

2/ Compétence du consultant et de sa structure

 

Invitez le consultant à détailler ses compétences et ses expériences dans les domaines  sur lesquels il se propose d’agir : sont-elles bien en rapport avec votre demande initiale ? 

Demandez-lui de vous informer de ses capacités d’intervention sur chacun des champs de la QVCT : est-ce bien sur ces champs que vous souhaitez travailler ?  

Si les IRP sont incontournables dans votre structure, demandez au consultant s’il maîtrise l’exercice et les enjeux du dialogue social. Connaît-il le fonctionnement et les prérogatives des instances représentatives du personnel, et, notamment, le rôle central du CSE sur les questions de santé et sécurité au travail ?

 

3/ Rôle du consultant

 

Invitez le consultant à parler de son positionnement en tant qu’intervenant extérieur. Quel rôle et quelle posture se propose-t-il d’adopter ?

- Co-construction : envisage-t-il de construire avec vous un cadre commun adapté au contexte spécifique de votre entreprise ?

- Conseil et accompagnement : a-t-il comme objectif d’aider les acteurs de votre entreprise à s’approprier la démarche pour les rendre autonomes dans sa mise en oeuvre durable ? 

Le consultant doit veiller à rester strictement dans un rôle d’accompagnement.

  

4/ Sa compréhension de la demande et sa réponse

 

Le consultant doit répondre aux besoins qui lui ont été exprimés et peut, pour cela, demander les précisions qui lui paraissent utiles. 

Il est important de vérifier qu’il a une bonne compréhension de la demande, de son contexte ainsi que du cadre précis de son intervention. 

Le consultant doit être en capacité de : 

- resituer l’élément déclencheur de la demande dans son contexte ;

- tenir compte de la situation et du climat de l’entreprise dans ses propositions ;

- expliquer la façon dont il conçoit de travailler la demande avec vous, les représentants du personnel ou à défaut les salariés, l’encadrement de proximité, les services de santé au travail, etc.

 

5/ Ses propositions d’intervention

 

Demandez au consultant de vous exposer la manière dont il compte intervenir :

- a-t-il déjà identifié les difficultés rencontrées au préalable ? En tient-il compte dans sa proposition ?

- Prévoit-il d’exploiter l’ensemble des procédures et des actions déjà mises en place, les résultats produits et les suites à apporter ?

 

 

Ces quelques rappels devraient vous aider à apprécier si le consultant est capable de vous aider à travailler la QVCT au sein de votre organisation.  

 

Si d’autres questions, contactez nous 06 95 20 29 64.